nom_site_spip
Accueil > Thématiques > Santé et environnement > L’Appel de Forcalquier : propositions pour une alimentation de (...)

L’Appel de Forcalquier : propositions pour une alimentation de qualité

Le 10 décembre 2012, "l’Appel de Forcalquier" a été remis au député-maire de cette ville des Alpes de Haute-Provence, Christophe Castaner, afin qu’il le transmette à la commission Développement Durable et au groupe Santé et Environnement de l’Assemblée nationale. Cet Appel rassemble les propositions fondatrices des intervenants du colloque exceptionnel « les Rencontres de l’alimentation bio » qui s’est tenu à Forcalquier les 19 et 20 octobre 2012.

Educateur de santé, conférencier, formateur et consultant, Philippe Courbon a fondé avec Jean-Marie Pelt le CIIDHUM (Collectif d’Initiatives Interdisciplinaires pour le Développement Humain), association organisatrice de ces Rencontres de l’alimentation bio.

Ce colloque a attiré beaucoup de participants, toutes les salles des conférences et tables rondes étaient remplies et les intervenants étaient d’une très grande qualité. Quel est votre secret pour avoir réussi à les rassembler ?

Philippe Courbon : Il n’y a pas de "secret" mais une alchimie issue de la conviction que le thème de ce colloque est crucial aujourd’hui. Il a fallu beaucoup d’utopie ou une part de folie pour l’organiser mais aussi beaucoup d’amitié pour que toutes les parties prenantes nous fassent confiance et acceptent de donner leur temps.

L’objectif de ce colloque était d’aborder l’alimentation de qualité avec une approche pluridisciplinaire qui questionne nos enjeux de santé publique et environnementale, cette dernière étant particulièrement négligée, mais aussi la dimension géopolitique de l’alimentation. Ce que nous mangeons a inexorablement une influence économique sur les modes de production, de transformation, de distribution et de consommation. Nous pouvons nous réapproprier nos choix alimentaires, qui ont une influence directe sur notre environnement, la protection de la biodiversité ou la répartition mondiale des richesses. Sans être culpabilisant ni dogmatique, il s‘agit de prendre conscience que comme consommateur, je participe à toute une chaîne de production. Plus je suis informé, mieux je vais agir pour moi et mes enfants. Notre colloque favorisait ces prises de conscience et ce besoin d’information.

Aujourd’hui, un tiers des céréales cultivées dans le monde est utilisé pour nourrir le bétail. Une alimentation moins carnivore, qui alterne protéines animales et végétales, permet une meilleure qualité et un meilleur équilibre alimentaire. 15 % de la population mondiale consomme environ 85 % des richesses mondiales et 85 % de la population mondiale 15% de ces richesses. Si les pays dit développés et émergents faisaient preuve de "sobriété heureuse", comme l’exprime Pierre Rabhi, le partage serait plus équitable pour que les pays dits en développement vivent dignement.

Comment le colloque a t-il abordé tous ces enjeux et quelles solutions a-t-il apporté ?

Il a proposé des visions transversales de l’agriculture et de l’alimentation de qualité. La projection du film de Marie-Monique Robin, Les moissons du futur a été suivie d’un débat avec la réalisatrice et Pierre Rabhi au cours duquel ils ont développé le concept d’agroécologie : redonner aux paysans la possibilité de vivre de leurs propres récoltes pour « réensemencer » la planète.

Le lendemain, la table ronde De la fourche à la fourchette : du sol à la table a réuni Claude Aubert, Jean-Pierre Berlan, Claude et Lydia Bourguignon, tous ingénieurs agronomes. Ils ont notamment fait le point sur la protection des sols : leur composition équilibrée favorise l’humus, une couche de 6 cm dont dépend en réalité la survie de l’humanité…

Une seconde table ronde a ensuite rassemblé des "lanceurs d’alerte", qui nous informent de la dangerosité de certains produits dits alimentaires. Michèle Rivasi, députée européenne, est bien connue comme fondatrice de la Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité ; François Veillerette a dénoncé les effets des pesticides ; Christian Vélot s’est exprimé sur les OGM et a témoigné de l’engagement de la Fondation Sciences Citoyennes, dont il est administrateur : en publiant leurs informations, les lanceurs d’alerte endossent une responsabilité qui devrait incomber aux pouvoirs publics.

JPEG - 111 ko
Table ronde des lancerus d’alerte : Michèle Rivasi, Philippe Courbon, Christian Vélot, François Veillerette

Une troisième table ronde était tirée vers l’expertise scientifique. Gilles-Eric Seralini a présenté son étude récente sur la dangerosité des OGM. André Ciccolella, chimiste toxicologue, est porte-parole du réseau Santé et Environnement ; Denis Lairon de l’INSERM Marseille a conduit une étude sur la qualité nutritionnelle des produits biologiques.

Dans la dernière table ronde, Corinne Lepage, avocate et députée européenne, Jean-Marie Pelt, Président de l’Institut européen d’Ecologie, et Jacques Caplat, du réseau Agir pour l’Environnement, se sont exprimés sur le droit des générations futures à hériter d’une terre vivante. Ce droit implique notre responsabilité, notre devoir d’agir. Il est temps de nous redresser comme des êtres en marche, capitaines de leur navire et maîtres de leur destin. On peut me croire utopiste mais je fais mienne cette phrase de Théodore Monod : "L’utopie, ce n’est pas l’irréalisable, c’est juste l’irréalisé."

JPEG - 20.1 ko
Clôture : tous les intervenants réunis

Nous avons rassemblé les propositions essentielles faites par les intervenants du colloque dans l’Appel de Forcalquier. C’est la première fois que des intervenants aussi prestigieux, tous œuvrant dans une même direction, s’expriment dans un appel commun. Parmi ces propositions : lutter contre l’addiction aux pesticides, exclure le vivant du brevet, participer à une nouvelle culture de responsabilité dans la restauration collective ou développer des méthodes agro-écologiques.

Pour voir le contenu du programme des Rencontres de l’Alimentation Bio et l’intégralité du texte "Appel de Forcalquier" : www.cabinetidee.com/association.ciidhum.html
 Denis Guichard - Un nouveau regard sur le vivant - Tous droits réservés  - Webmaster : GSC